Out Of Reality - Creer un jeu vidéo
Offline
Online
Viewers
En Live sur Twitch !
Voir
conan uncoquered review review test outofreality rts tower defence

Conan Unconquered – Un RTS/Tower Defence saignant

conan uncoquered review review test outofreality rts tower defence

🍻 Soutiens 🍻

Si notre contenu vous plait, n’hésitez pas à nous soutenir !
Même si ce n’est que regarder une simple pub, c’est déjà beaucoup !
Un énorme merci à vous !

Conan Unconquered, le nouveau jeu de la licence Conan, développé par Petroglyph et édité bien entendu par Funcom vient tout juste de sortir !
J’ai eu l’occasion d’y jouer quelques heures en avance, et je tenais à vous livrer mes premières impressions, après quatre heures de jeu.
Si vous voulez voir un peu de gameplay, rendez-vous en bas de cet article pour une petite partie commentée !

Solo ou Co-op + Conan = BASTON !

Pour un jeu de stratégie en temps réel ou RTS (Real Time Strategy), Conan Unconquered sort un peu des sentiers battus en proposant avant tout une aventure en solo, mais également en coopération. Pas de PvP dans cet univers violent et crade mais plutôt une course à la survie, contre des hordes d’ennemis sauvages.
C’est ce côté « vagues » d’ennemis qui me rappelle fortement le genre Tower Defence, même si effectivement, les vagues ont pas mal de chemins différents possibles…

Toujours est-il que vous allez devoir résister à une horde de difficulté croissante, pour rester inconquis le plus longtemps possible, en coupant, tranchant, et plantant vos ennemis. C’est du Conan, ne vous attendez pas à de la finesse !
D’ailleur vos armées sont principalement composées d’esclaves, qu’il vous faudra diriger d’une main ferme si vous voulez remporter la victoire ! Des batiments à construire sont d’ailleur disponible pour booster votre pouvoir de commandement.

Building Night Fever (ah ah ah ah, staying aliiiiiive !)

Pour permettre à votre « base » de résister encore et toujours à l’envahisseur il vous faudra bien plus que votre pagne et votre couteau !
Pour le moment je n’ai pas réussi à aller bien loin dans l’arbre des recherches, qui vous permettent de débloquer de nouveaux bâtiments set de nouvelles unités.

Comme dans tout RTS qui se respecte, la construction est un des piliers du jeu. En plus de produire vos unités de défense (ou d’attaque, selon votre philosophie) les constructions servirons également à récolter dix ressources différentes. On est pas vraiment habituer à autant de choses sur un RTS…

Et bien entendu, il faudra défendre votre Forteresse, à l’aide de tours, de murailles et de pièges…
Un mode en vue de dessus vous aide d’ailleurs à designer votre base de façon optimale et précise, j’ai vraiment apprécié ce petit plus. j’ai toujours tendance à poser un peu à l’arrache mes batîments. Là plus d’excuse, un peu d’urbanisme dans ce monde de brutes !

Les maps sont d’ailleurs générées aléatoirement. Même en refaisant une mission, vous avez de fortes chances de ne pas avoir exactement la même carte, au niveau des ressources mais aussi de l’environnement.

Le retour du Héro

Dans Conan Unconquered, en plus de vos unités « classiques » il vous faudra également contrôller un « héro« , un peronnage unique et reconnaissable disposant d’une capacité spéciale et incarnant votre pouvoir.
Un peu à la manière de Warcraft III, cette unité spéciale ajoutera un objectif dès le début du jeu. En effet, il faudra le faire monter en niveau, en allant zigouiller des mobs lambdas sur la carte ou en tuant l’envahisseur. Celà lui permettra de débloquer sa capacité spéciale (qui peut réellement changer le cours de la partie sans être trop OP).

C’est tout bête, mais pour moi, Warcraft III avait fait très très fort sur ce point, qui est moins développé dans Conan Unconquered, mais qui à le mérite d’être là.

Le temps que vous pensez perdre en farmant en début de partie vous permettra surement de finir celle-ci !

La course aux ressources...

Si il fallait bien un point noir à ce tableau idyllique (rempli de sang, de sueur et de pussière…), c’est selon moi le manque de ressources. Celle-ci sont rares et très souvent éloignées de votre base principale.

Après quatre heures de jeux, je n’ai pas eu une seule partie ou je me suis dis « là je suis bien en ressource, easy !« , même sur la première campagne. Les bâtiments de productions coûtent très cher et rapportent peu.

Sans compter que pour étendre votre base et aller piocher des ressources ailleurs sur la carte il vous faudra de quoi marquer votre territoire et des défenses pour vos avant-postes. Bien sur tout ça n’est pas gratuit !

Heureusement, on peut utiliser la technique du « Deny » pour revendre à moitié prix une construction quasiment détruite par les attaquants. Mais c’est selon moi insuffisant. On a déjà pas mal à gérer avec les vagues d’assaillants et il est très difficile de se relever en cas d’intrusion.

J’espère qu’un petit patch équilibrera tout ça, sans rendre le jeu trop simple, mais pour qu’on puisse un peu profiter et innover sur nos stratégies.

Conclusion

Pour moi, Conan Unconquered est une réussite. Il correspond tout à fait à ce que j’attends d’un jeu de ce genre.
Pour les fannas de le eSport, vous serez dèçus, le jeu n’est pas compétitif, et n’a pas vocation à le devenir.

Par contre pour les joueurs posés, soucieux de défis et amateurs du genre RTS, Conan Unconquered est vraiment top !

Les parties sont longues, et même si le jeu semble assez lent de premier abord, il faut vraiment se couper en quatre pour s’en sortir.

Disponible sur Steam pour 29.99 euros, il assurera de longues heures de stress et de « merd’ merd’ merd’ !!! » à celles et ceux qui oseront s’y frotter !

trois × quatre =